Histoire de la ville

La naissance de la Ferté Saint Samson

La commune de la Ferté Saint Samson est née de la fusion des paroisses et communes de La Ferté en Bray et de Saint Samson.

 

La Ferté vient du mot Fermeté... utilisé pour parler des Forteresses de l'époque. La commune tient donc son nom du chateau qui occupait historiquement la butte !

Le château de La Ferté et sa motte féodale

Au 10e siècle, ce lieu a été offert à Eudes de Gournay par Rollon, son frère d'armes. 

 

En 990, Gautier de la Ferté (petit-fils d'Eudes) y fonda un prieuré de chanoines. Richard 1er, Duc de Normandie, y vint pour la cérémonie religieuse inaugurale !

  

Il y eut un chateau aussi sur la butte. Et si on ne sait dire de quand il date, il était déjà là en 981.

 

C'était un emplacement naturellement stratégique, bordé de marais, quasi imprenable. Henri 1er, roi d'Angleterre, échoua au pied de la butte en 1119 avec ses 10 000 hommes ; son camp fut inondé. 

 

Henri II le venge en 1151 et brûle tout sauf la tour.

 

En 1202, c'est le roi Philippe-Auguste qui s'empare de la Ferté et reconstruit le site. La Ferté fut ensuite paisiblement rattachée pendant 155 ans au domaine royal, jusqu'en 1359.

 

 

 

Début 1400, La Ferté devient, sous Charles VI, un chef-lieu de juridiction des pays de Bray. Plus de 50 paroisses en dépendaient. Cet endroit resta un haut lieu de justice jusqu'à la révolution : en haut de la butte féodale, il y avait le tribunal.

 

Les pendaisons avaient lieu sur le Mont aux Fourches.

 

Après plusieurs épopées, La Ferté arriva dans les mains de François 1er d'Orléans-Longueville et sera transmis à ses ancêtres jusqu'au 18e siècle.

 

A la fin du 17e siècle, le chateau n'existait déjà plus...

 

L'Histoire + détaillée ici .

Quelques vieilles photos et cartes postales...

Blason de La Ferté Saint Samson

Les armes de la commune de La Ferté-Saint-Samson se blasonnent ainsi :

 

"D'or au loup courant de sable accompagné, en chef à dextre, d'une tour carrée du même ajourée du champ et posée à senestre d'une terrasse alésée de sable, en chef à senestre, d'une pomme de gueules feuillée de deux pièces de sinople et en pointe de la date 1871 de sable ; au chef de sable chargé de trois bidons à lait d'argent."

 

Source : Celbusro — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46116410